Ligue B

mercredi 29 février 2012
par Yves de St-Aÿ

Ça va être dégueulasse (bis)

Oui je sais, j’ai déjà utilisé cette citation de Montesquieu comme titre en début de saison. Mais bon, vu que la saison qui compte vient juste de débuter en ce mardi 28 février, autant se faire une piqûre de rappel. En reprenant les choses là où on les avait bêtement laissées il y a presque une année, avec une revanche contre Vischp... qui s’est transformée en une démonstration à sens unique des Lions.

Difficile de croire qu’il s’agissait réellement de l’équipe qui a inquiété Ambrí la saison passée en finale de promotion-relégation. Pourtant, la fameuse ligne «Dolana-Brunold-Triulzi» était censée être sur la glace, tout comme l’un des meilleurs compteurs des play-offs Zeiter ainsi que Küng, Forget ou encore les espoirs Loichat et Füglister. En revanche, le gardien Schoder était bien là, vu qu’il a touché la moitié des pucks de son équipe, tel le Xavi du Haut-Valais, toutefois dans un rôle un tant soit peu plus défensif.

Soyons clairs. En jouant ainsi, le HC Vischp peut au mieux se satisfaire d’un rôle de sparring-partner légèrement plus relevé que celui assumé au tour précédent par la jeune garde de GC. Donc soit les Haut-Valaisans ne sont toujours pas passés en mode play-off (ce que tend à prouver le nombre ridiculement bas de pénalités de match écopées par Heynen), soit ils vont se faire étaler, éclaffer, exploser, ratatiner et même peut-être battre par l’équipe de Malley. Au grand dam des 17.2 spectateurs qui avaient fait le déplacement (quelle différence avec GC...).

Côté lausannois, le Gretzky des Alpes avait décidé de montrer ce dont il était vraiment capable. Résultat, il a surpassé dans sa maîtrise le pourtant spectaculaire Genoway, tant défensivement que dans son impact offensif ou dans ses slaloms entre quatre «défenseurs» vischpois. Dans son rôle beaucoup plus physique et plus ingrat, Wirz s’en est très bien sorti, manquant toutefois de réussite dans le dernier geste. Mais pour cela, il devrait arrêter de s’entraîner avec des buts de handball.

Mais la principale satisfaction vient du deuxième bloc. L’entrée en play-off de Conz et le retour d’Helfenstein, associés pour la première fois à Bonnet, a été étincelante. Les accélérations du capitaine lausannois, la technique d’Helfenstein et le jeu complet et efficace de Bonnet ont permis de débloquer des compteurs insolemment restés coincés durant 25 minutes. Car aussi incroyable que cela puisse paraître, aucun but n’a été marqué au premier tiers malgré les 147 tirs à 2 en faveur des hommes de Boxy. Les parades spectaculaires de Schoder, notamment dans son maniement des poteaux, étaient de toute beauté. Toute la partie durant, cette deuxième ligne a été un véritable poison pour les Heldstab et autre Anthamatten. Reprenant le témoin du bloc de Dostoinov, plutôt en dedans hier soir, à l’exception de Sigrist aligné en power-play avec la première ligne.

Sur la base de la partie d’hier, le défi physique imposé par les Lausannois semble insurmontable. Oxo, Antonietti et Staudi – qui savoure ses probables derniers play-offs – ont mis une pression et un fore-checking de chaque instant sur les épaules de Forget et cie, à tel point que la seule véritable menace sur le goal de Caminada venait du deuxième bloc valaisan. L’étranger Viinanen s’est surtout mis en évidence pour récolter des pénalités stupides et Forget est méconnaissable. Tremblay se serait quant à lui blessé pour la première fois d’une carrière allant crescendo.

Alors oui, la domination a été totale, mais quelques coups du sort auraient pu donner un tout autre scénario à cette partie, à l’image du rotoillon bien malheureusement encaissé par un Caminada très à son affaire. Il va avant tout falloir concrétiser davantage d’occasions, notamment en power-play, et tenter d’engranger un deuxième point dans la grange, qui fut un temps imprenable, de la Litterna. Le départ de Mongrain à la fin de la saison, pour aller récolter plus de blé comme organisateur de kermesses, peut donner du grain à moudre à ceux qui pensent qu’il s’en bat le manche. Mais son futur remplaçant Zeiter mettra un point d’honneur à recadrer des déceptions comme Heynen, futé à manger du foin, pour lui éviter d’arriver comme la récolte après la tempête. Car il y a du pain sur la planche. Le LHC se trouve donc probablement dans la situation la plus favorable de ces dernières années et a tout en main pour bien faire. A lui de faire ce dont toute la Romandie attend de lui, sans tomber dans la facilité.

Photos Pascal Muller, copyright www.mediasports.ch

Lausanne HC – Viège 4-1 (0-0 2-0 2-1)

Malley, 6’027 spectateurs.

Arbitre : M. Clement.

Buts : 26e Helfenstein (Conz, Bonnet) 1-0, 33e Genoway (Leeger) 2-0, 44e Brunold (Triulzi, Dolana) 2-1, 46e Wirz (Setzinger, Genoway) 3-1, 55e Helfenstein (Conz, Bonnet) 4-1.

Lausanne : Caminada; Kamerzin, Chavaillaz; Snell, Reist; Leeger, J. Fischer; Bucher; Setzinger, Genoway, Wirz; Antonietti, Augsburger, Staudenmann; Helfenstein, Conz, Bonnet; Sigrist, Dostoinov, Ulmer.

Viège : Schoder; Heldstab, Wollgast; Anthamatten, Schüpbach; Heynen, Wiedmer; Reber, Forget, Viinanen; Triulzi, Brunold, Dolana; Furrer, Zeiter, Küng; Loichat, Pasqualino, Füglister.

Pénalités : 5x2’ contre LHC; 6x2’ contre Viège

Notes : LHC sans Stalder (blessé), Le Coultre et Borlat (Elite), Bishai, Barbero, Mottet et Primeau (surnuméraires). Viège sans Tremblay, Portner, Rüegg (blessés).

Vos commentaires

CC (Email) 29.02.2012 13:04
'Tremblay se serait quant à lui blessé pour la première fois d’une carrière allant crescendo'.

perspicace remarque qui couronne un très bon papier ....
mais je donne pas encore les Viègeois battus...n'oublions pas la tendance du LHC a s'auto-atomiser sur la dernière ligne droite !!
Votre évoluation est en cours de soumission...
Evaluation: 4.9 de 5. 12 vote(s).
Cliquez sur une étoile pour évaluer.
Taupe (Email) 29.02.2012 16:53
Et après c'est les G'nevois les grandes gueules...
Votre évoluation est en cours de soumission...
Evaluation: 1.6 de 5. 13 vote(s).
Cliquez sur une étoile pour évaluer.
Jérémie (Email) 29.02.2012 17:46
Taupe, je vous rappelle que vous êtes cousin, donc vous partagez pas mal de point commun!
Votre évoluation est en cours de soumission...
Evaluation: 3.0 de 5. 8 vote(s).
Cliquez sur une étoile pour évaluer.

Donne ton avis!

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Si tu ne peux pas lire toutes les lettres ou chiffres, clique ici.
*

10 derniers articles

Vous êtes ici :  Accueil